Libération refusée pour le propriétaire du pitbull qui a défiguré une fillette à Brossard

Le propriétaire du pitbull qui a défiguré une fillette dans un parc de Brossard en 2015, Karim Jean-Gilles, s’est vu refuser sa demande de libération conditionnelle.

C’est en raison de son risque élevé de récidive violente.

L’homme de 37 ans ne ferait aucun effort en prison et nul progrès n’aurait été décelé dans son comportement depuis son arrestation pour cette affaire en septembre 2015.

Karim Jean-Gilles purge une peine de près de 6 ans de pénitencier pour deux évènements différents.

Il avait écopé de 4 ans de détention l’an dernier pour avoir causé des blessures à la petite Vanessa Biron, âgé de 7 ans à ce moment, par sa négligence criminelle « grossière et extrême », selon le juge Pierre Bélisle.

Sa peine de prison a été allongée pour avoir frappé un huissier et un policier à la tête au moment de son arrestation en janvier 2017.

En prison, l’homme évite tout contact avec les autres détenus et il refuse de rencontrer un agent de libération conditionnelle.

Il a aussi refusé de se présenter à l’audience de la Commission pour la présente décision.

Auteur: Patrick Berger