Bilan des constats d’infraction liés à la COVID

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil a émis cinq constats d’infraction liés au décret sur la réglementation sur la COVID-19.

Ces constats peuvent être pour non-respect des mesures sanitaires imposées par le gouvernement du Québec, le port du masque, les rassemblements et autres.

Plusieurs avertissements ont aussi été donnés.

Les interventions policières ont eu lieu du 28 décembre au 3 janvier.

Du côté de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, le scénario est presque semblable.

Le sergent Jean-Luc Tremblay a indiqué que les policiers ont répondu à 50 appels de dénonciation pour la même période.

Dix-sept appels ont été fondés et 15 avertissements ont été donnés.

Il y a eu quatre constats d’infraction, dont trois pour un même événement dans une résidence.

Du 27 au 3 janvier les policiers de la Régie due Roussillon ont reçu 32 appels de dénonciation et sont allés à 49 événements de toutes sortes.

Ils ont donné des avertissements mais n’ont émis aucun constat d’infraction.

Ils ont rappelé les consignes sanitaires allant du port du masque, à la distanciation sociale et l’importance de respecter le nombre de personnes autorisées sur place

Journaliste : Henri-Paul Raymond