La députée Fournier veut des excuses de la CBC

La députée de Marie-Victorin Catherine Fournier veut que le consortium et CBC, à la tête du débat politique en anglais de lundi dernier, présente des excuses à la nation québécoise.

Elle a fait cette demande après avoir déposé à l’Assemblée nationale une motion dénonçant une question «commentaire» d’une journaliste modératrice du HuffPost à Ottawa, Althia Raj, relativement à la Loi sur la laïcité sur l’État du Québec.

La modératrice s’est adressée au chef du NPD Jagmeet Singh pour lui demander s’il avait l’intention d’autoriser une autre province à discriminer ses citoyens en dépit des droits égaux de tous les citoyens, s’il était élu premier ministre.

Mme Fournier a été outrée de cette question, ce qui l’a poussée à déposer sa motion pour dénoncer ce mépris, dit-elle, à l’endroit de la nation québécoise.

La motion a été rejetée par les parlementaires et le premier ministre François Legault dit qu’il refuse de s’immiscer dans la campagne électorale fédérale.

Catherine Fournier croit que la question était écrite et donc approuvée par le consortium organisateur du débat.

Elle mentionne que tous les chefs n’ont pas hésité à dire qu’ils s’immisceraient dans les champs de compétence provinciale et cette situation nécessite des excuses, selon elle.

 Auteur : Henri-Paul Raymond