Des citoyens réclament une réglementation sur l’habitat des poules urbaines à Saint-Hubert  

Le dossier des poules pondeuses à Longueuil fait présentement l’objet d’une étude spécifique par le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) de l’arrondissement de Saint-Hubert.

Le point à l’étude, selon le conseiller municipal Jacques E. Poitras, est la dimension minimale de l’habitat que doit occuper une poule.

Des dimensions jugées essentielles au bien-être d’un animal ont été soumises au conseil d’arrondissement, le 2 décembre dernier, par la citoyenne Virginie Fortin et le Groupe pour la légalité des poules pondeuses Longueuil.

Cette citoyenne soutient qu’une poule a besoin d’au minimum 0,35 m2 dans son habitacle et 1 m2 dans son enclos pour garantir son bien-être.

Elle estime que ces normes devraient être respectées pour éviter des problèmes de comportement, de picage, de stress, d’agressivité et de développer de maladies.

Mme Fortin a demandé aux élus une confirmation et attend la réponse du Comité consultatif d’urbanisme. 

Longueuil a élaboré le 22 octobre une règlementation pour permettre les poules pondeuses en milieu urbain selon un cadre règlementaire simple, facilement applicable.

Auteure  : Magalie Masson