Saint-Bruno dévoile un excédent de près de 10 M$

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville dévoile un excédent de près de 9,8 M$ pour l’exercice financier prenant fin le 31 décembre dernier.

Le maire, Martin Murray, dit que c’est l’excédent le plus élevé depuis la reconstitution de la ville en 2006.

Des revenus plus élevés de 9,5 M$ que ceux anticipés aux prévisions budgétaires permettent ce surplus.

Ils proviennent principalement des taxes foncières, des droits de mutation et de la vente de terrains industriels.

M. Murray explique l’impact d’un excédent accumulé.

Les charges municipales ont aussi été moins élevées, ajoute M. Murray.

Cependant, Saint-Bruno continue à verser près de la moitié de son budget en règlement de factures et quotes-parts, principalement pour l’agglomération de Longueuil.

La masse salariale représente aussi une dépense majeure de plus de 17 M$.

L’endettement net de l’administration municipale est à la hausse, passant de 56,5 M$ en 2014 à 57 M$ l’an dernier.

(Mais) le ratio dette/revenus de 90 % en 2014 est à 75 % en 2018 et le ratio frais de dette/revenus a baissé de 4 % à 2,5 % durant la même période.

Auteur : Henri-Paul Raymond