Projet Riopelle à Saint-Bruno : la circulation est un enjeu crucial pour les résidents

Les droits d’immatriculation dans la CMM vont augmenter

Voilà, c’est fait, les élus de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) ont adopté un règlement pour étendre la taxe sur l’immatriculation des véhicules de promenade à l’ensemble des automobilistes sur son territoire.

Cela inclut les villes de l’agglomération de Longueuil et elle est effective dès 2021.

Selon le règlement, cette mesure qui fait suite aux recommandations émises par la commission du transport, en mars dernier, pour diversifier les sources de revenus du transport collectif.

On le sait, les Villes cherchent de nouvelles sources pour couvrir les coûts croissants d’entretien et de développement des réseaux de transport collectif.

Ainsi, La CMM compte aller chercher environ 100 M$ par an pour augmenter l’offre en transport en commun dans la région métropolitaine.

La CMM aspire à hausser la part modale du transport collectif de 25 % (depuis 2008) à 35 % d’ici 2031.

Les propriétaires de véhicules de promenade de 16 villes de la CMM paient actuellement une taxe supplémentaire de 45 $ en contribution au transport en commun.

La nouvelle taxe de 50 $ par année (en surplus) devrait être étendue à 66 (sur 82) autres municipalités des couronnes Nord et Sud.

En fin de compte, les propriétaires de véhicules de promenade de l’agglomération de Longueuil doivent s’attendre à payer cette nouvelle taxe.

Avec l’ajout de ces projets, les contributions municipales passeront de 800 millions de dollars en 2018 à 1,9 milliards de dollars en 2028.

Le FM 103,3 attend des réactions des villes de la Rive-Sud à ce sujet.

Auteur: Henri-Paul Raymond