Le maire de Saint-Bruno, Martin Murray

Martin Murray est pour la hausse du droit d’immatriculation

Le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Martin Murray, se dit personnellement en faveur de la hausse de 50 $ du droit d’immatriculation des véhicules de promenades, dès 2021.

Selon lui, il faut s’attaquer aux changements climatiques et le transport collectif est un moyen sûr de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Pour cela, il faut cependant s’assurer de rendre le transport en commun attrayant, efficace et intéressant, et surtout complémentaire pour revenir sur la Rive-Sud.

Les 100 M$ par année que rapportera la taxe, une fois implantée dans les 66 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), doivent servir à cette fin.

Martin Murray a l’intention de suivre ce dossier et d’examiner comment sera géré cet argent pour améliorer les structures du transport collectif et atteindre des objectifs tangibles pour les usagers.

Il trouve aussi essentiel d’arrimer les divers services de transport collectif et d’uniformiser les tarifs pour les rendre concurrentiels à la voiture.

M. Murray souhaite aussi que le fait de vouloir améliorer le transport collectif ne deviendra pas prétexte à l’étalement urbain. 

Le maire de Saint-Lambert était aussi en faveur de la hausse du prix des plaques.

Il estime que le transport en commun doit être davantage financé et utilisé.

Pour Pierre Brodeur, c’était là la seule façon d’apporter de l’argent neuf et il fallait éviter de taxer tous les contribuables des municipalités de la CMM.   

Auteur : Henri-Paul Raymond