Inquiétudes chez les gestionnaires de petites résidences pour aînés

Les résidences de 50 espaces d’hébergement pour aînés sont menacées et il faut que quelque chose soit fait, selon la directrice générale adjointe du Regroupement québécois des résidences pour aînés.

Une rencontre entre le Regroupement et des propriétaires de résidences privées de la Montérégie avait lieu ce matin à Beloeil.

Il faut sonner l’alarme, nous dit Chantal St-Onge surtout que depuis cinq ans, 450 résidences de ce type ont fermé.

Mme St-Onge dit qu’il faut informer le gouvernement des difficultés que vivent ces résidences.

Les gicleurs et les systèmes d’alarme obligatoires causent des déficits dans les coffres des administrateurs.

Le drame quand une Maison ferme, les aînés doivent déménager à l’extérieur de leur ville nous dit Mme St-Onge.

Une des solutions serait de bonifier le crédit d’impôt pour aînés et qu’il soit actualisé selon les besoins, les services et le revenu.

Écoutez l’entrevue complète.

Auteur: Henri-Paul Raymond