Catherine Fournier continue à diviser les appuis souverainistes

La décision de Catherine Fournier continue à susciter des réactions

La députée démissionnaire du Parti Québécois, Catherine Fournier, continue à susciter des réactions diverses chez les supporteurs du PQ.

Si la députée de Marie-Victorin dit recevoir des messages d’encouragement face à sa décision de claquer la porte au Parti Québécois, elle est aussi pointée du doigt.

La députée, on le sait, a fait sa sortie officielle du parti et du caucus le lundi 11 mars en affirmant que le PQ n’a plus l’appui des souverainistes et du mouvement indépendantiste.

Celle qui siège désormais à l’Assemblée nationale comme députée souverainiste indépendante a dit que la souveraineté du Québec est encore présente chez les jeunes, mais ils ne se reconnaissent pas dans la parti.

Voilà que son geste vient d’être questionné par l’ex-ministre de la Famille de 2001 à 2003, Nicole Léger.

Elle se demande pourquoi elle est partie, pour démarrer un mouvement, dit-elle, pour aller dans un autre parti ou pour maugréer contre le PQ?

Mme Léger dit respecter ce choix mais elle croit que l’audace de Catherine Fournier et sa ténacité aurait dû se travailler de l’intérieur.

Auteur: Henri-Paul Raymond