Le ministre de l’Éducation fait fausse route, dit le réseau des CPE

Le ministre de l’Éducation fait fausse route, dit le réseau des CPE

Le Regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie (RCPEM) se dit outré par les intentions du ministère de l’Éducation dans le dossier des maternelles 4 ans.

La directrice, Claudette Pitre-Robin, affirme que le ministre Jean-François Roberge mettrait en péril l’avenir des enfants.

Selon un quotidien montréalais, il est question d’accorder un délai de 10 ans aux éducatrices, pour compléter une formation universitaire pour combler le manque de personnel enseignant.

Mme Pitre-Robin s’oppose à la scolarisation des enfants âgés de moins de 5 ans, sauf dans certains milieux vulnérables où des parents sont sans emploi et exclus du milieu éducatif.

Elle rappelle que le rôle d’une éducatrice est complètement différent de celui d’une enseignante qui est formée en pédagogie et non en petite enfance.

Auteure : Katina Diep