Des Montarvillois ont perdu confiance en leur maire

Des citoyens comme André Bricot de Saint-Bruno-de-Montarville estiment que le maire Martin Murray a perdu leur confiance.

Ce citoyen de la rue Roberval l’a dit lors du conseil de lundi soir.

C’est en raison du projet de Cogir (une résidence pour personnes âgées de 5 étages) prévu sur l’ancien îlot Natrel.

Monsieur Bricot fait notamment référence au registre ouvert le 27 février et à la possible tenue d’un référendum.

Il suffit de 19 signatures pour la tenue du référendum et il mentionne qu’au moins 85 personnes pourraient se prononcé par voie de référendum.

Il trouve inconcevable que 85 personnes décident du sort du centre-ville pour les 20 000 habitants de Saint-Bruno.

André Bricot a même demandé au conseil de tenir un vote de confiance à l’égard du maire Murray.

Il rappelle des décisions prises antérieurement sur le projet Beaumont et la démolition d’une église ou un bureau de notaire dans une zone industrielle.

Auteur: Henri-Paul Raymond