Pierre Brodeur explique l’enquête menée sur des conseillers

À la suite de la présumée fuite d’informations confidentielles, le maire de Saint-Lambert, Pierre Brodeur explique que deux élus seraient au cœur du bris de confidentialité.

Selon le maire, l’enquête commandée aurait des prépondérances de preuves.

M. Brodeur affirme que la Ville était en droit de réaliser une fouille sommaire des courriels professionnels en vertu de la politique d’utilisation des actifs informationnels.

Il faut rappeler que l’enquête a été menée par la compagnie Trak, pour connaître le ou les responsables d’une fuite d’informations jugées confidentielles.

Ces informations proviendraient d’une discussion entre élus pour un projet commercial,.

Des données se seraient par la suite retrouvé dans le journal de Saint-Lambert.

Le propriétaire du projet commercial et immobilier a fait parvenir une mise en demeure à la Ville de Saint-Lambert, ainsi qu’à chaque membre du conseil.

D’ailleurs, le conseiller Loïc Blancquaert exorte le conseil à déposer au conseil une copie du mandat confié Trak et l’ensemble des communications que la firme a eu avec des élus et des fonctionnaires.

À lire aussi http://www.fm1033.ca/la-ville-de-longueuil-confirme-avoir-recu-des-plaintes-pour-le-maire-de-saint-lambert/

Auteure : Mélissa Aubert