RTL

Longueuil veut de l’aide pour absorber les pertes du transport en commun

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, s’adresse à Québec pour obtenir de l’aide pour sortir les services de transport collectif, comme le Réseau de transport de Longueuil, d’un gouffre dans lequel il s’enfonce.

Mme Parent a écrit au premier ministre François Legault et à la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau.

Elle leur dit qu’il faut que le Gouvernement mette en place un plan de sauvetage pour les organismes responsables du financement du transport collectif de la région métropolitaine.

Depuis le début de la crise de la COVID-19, le RTL a perdu 90% de sa clientèle régulière et accuse des pertes de revenus de 6,2 M$ par mois.

Cela représente un impact estimé entre 32 M$ à 41 M$ pour l’agglomération de Longueuil et Mme Parent ne croit pas que ce seront les usagers qui devront payer ce gouffre financier.

De plus, ajoute-t-elle, il est impensable de songer à hausser la contribution municipale.

Cette situation risquerait de causer un tort énorme à la stabilité financière des municipalités et les autres services essentiels, comme les pompiers et la police.

La mairesse de Longueuil fait front commun avec ses homologues des villes de l’agglomération pour demander à Québec une solution.

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a estimé des pertes de revenus tarifaires de 62 M$ par mois.

Auteur : Henri-Paul Raymond