La Prairie veut refaire son image municipale

La Prairie profite de son développement positif

Les projets de développement à la ville de La Prairie ont été favorables pour les finances en 2018.

L’administration municipale a dévoilé un excédent non consolidé de 3,7 M$ et un de consolidé de 3,9 M$ pour l’exercice de l’an dernier.

Selon le maire, Donat Serres, ces résultats positifs non consolidés découlent en grande partie de revenus supplémentaires d’une économie sur les charges.

La locomotive de cet exercice provient principalement de la taxation supplémentaire et des droits de mutation qu’ont généré les nouvelles habitations dans le secteur Symbiocité.

Le rapport démontre que 24,7 M$ ont été investis dans les immobilisations de la Ville en 2018. 

Le maire Serres rappelle que la Ville vit un essor marqué appelé à se poursuivre dans le futur avec la venue Réseau express métropolitain (REM). 

Les dépenses ont aussi été moins élevées que prévu.

En fin, l’endettement total net à long terme est en hausse à La Prairie pour atteindre 64,9 M$, surtout relativement à la construction de l’aréna.

Auteur : Henri-Paul Raymond