La CSP et la CSMV amorcent leur virage de gouvernance

La Commission scolaire des Patriotes (CSP) a commencé la mise en place d’actions afin d’amorcer la transformation de l’organisation en centre de services scolaires.

Cette transformation de la CSP prévoit une période de transition qui s’étendra jusqu’au 1er juillet 2020.

Un conseil d’administration paritaire composé de parents, de membres du personnel et de représentants de la communauté sera institué au plus tard le 15 juin 2020.

Pendant cette période de transition, la loi prévoit que le directeur général assume les fonctions du Conseil et les projets éducatifs des établissements restent en vigueur.

Il en va de même pour les activités scolaires et éducatives dans toutes les écoles, qui se poursuivent comme à l’habitude.

Pour sa part, l’ex-présidente Hélène Roberge croit que l’adoption de la loi provoque l’éloignement des centres de décision du lieu de l’action et met à risque le milieu scolaire de perdre une voix politique et une représentativité des milieux.

De son côté, la directrice générale de la Commission scolaire Marie-Victorin, Marie-Dominique Taillon, dit travailler aussi à la transition et va respecter les volontés du ministre Jean-François Roberge.

Elle comprend le litige entourant les lègues de terrains pour les municipalités, mais estime qu’il faut d’abord prioriser l’éducation des élèves avant tout.

Auteur: Patrick Berger