La Coopérative funéraire du Grand Montréal est déçue de la décision de la ville de Saint-Bruno

La direction de la Coopérative funéraire du Grand Montréal se dit déçue de la décision unanime prise par le conseil municipal de Saint-Bruno-de-Montarville de rejeter le projet de crématorium.

Le directeur de la Coopérative de Saint-Bruno, Mathieu Houle indique par voie de communiqué avoir l’intention de prendre tous les moyens à sa disposition pour défendre ses droits et accomplir sa mission.

Il affirme aussi souhaiter poursuivre le dialogue avec la municipalité et les citoyens en s’appuyant sur les faits, la science et la compétence des autorités règlementaires pertinentes.

Il pense ici au ministère de l’Environnement qui a confirmé que le projet en question respecte ses propres normes.

La coopérative se base aussi sur les trois études indépendantes réalisées pour affirmer que le projet de crématorium ne représente aucun risque pour la santé publique et l’environnement.

Il n’y aurait de plus aucun impact significatif sur la valeur des maisons environnantes et sur la circulation automobile locale.

Auteur : Henri-Paul Raymond