Des logements locatifs insalubres dans l’agglomération de Longueuil

Une enquête menée auprès de 1000 ménages locataires de l’agglomération de Longueuil révèle que 68% d’entre eux vivent dans des logements avec au moins une problématique d’insalubrité.

C’est la Maison la Virevolte de Longueuil qui a mis en branle cette enquête il y a deux ans et les résultats viennent d’être dévoilés.

Au total, la réponse de 997 locataires a pu être retenue dans le cadre de ce sondage.

Ils étaient répartis à travers les cinq villes de l’agglomération, soit Longueuil, Brossard, Boucherville, Saint-Bruno et Saint-Lambert.

La professionnelle de recherche Camille Girard-Marcil, donne des exemples de critères d’insalubrité.

Les résultats dévoilent également que les femmes paieraient un peu plus cher leur loyer que les hommes.

Saint-Lambert est la ville de l’agglomération où le loyer mensuel moyen est le plus élevé, soit 826$ par mois.

Malgré cela, 20% des locataires déclarent avoir au moins cinq problématiques liées à l’insalubrité dans cette ville.

Des recommandations ont été émises à la suite de cette enquête pour élaborer des moyens de protection pour les locataires.

Auteur: François Bertrand-Potvin