Une dame dénonce des cyclistes délinquants à Boucherville

Une adepte de la marche n’ose plus emprunter la piste cyclable Marie-Victorin, près du fleuve à Boucherville, après que des cyclistes l’aient frôlé de trop près.

Lise Brunet a l’habitude de promener son chien sur cette piste multifonctionnelle.

Selon son témoignage livré au dernier conseil municipal, cet incident aurait pu blesser son animal.

Elle juge que les piétons, comme les cyclistes, ont plein droit d’utiliser cette piste en toute sécurité et demande à la Ville d’y voir pour le bien de la cohabitation.

Mme Brunet dit que le scénario est semblable chez les joggeurs qui ne font pas les arrêts obligatoires à des intersections de rues.

Le maire Jean Martel est conscient du risque qui menace les piétons et aimerait que les cyclistes et les joggeurs fassent preuve d’un meilleur partage des circuits.

Il souhaite qu’une campagne de sensibilisation soit réalisée conjointement avec les autres municipalités.

Auteure: Katina Diep