Un édifice commercial vide à 60 % à cause du changement de zonage à Boucherville

La propriétaire d’un bâtiment commercial, peine à trouver des locataires depuis le changement de zonage dans le parc industriel de Boucherville.

Sandy Pellerin du groupe Les Éditions de Mortagne du boulevard Industriel, affirme que depuis l’entrée en vigueur des nouveaux règlements, les locataires ne répondent plus aux critères d’admissibilité.

Mme Pellerin dit être incapable de signer un bail et illustre que plus de la moitié des locaux de l’édifice sont vides.

La gestionnaire fait partie des dirigeants ayant confronté le maire Jean Martel à ce sujet, le mois dernier.

Comme ce fut le cas pour les autres entrepreneurs, le maire s’est fait avare de commentaires.

Il y a toujours litige dans ce dossier et la cause a été confiée à un médiateur.

En septembre dernier, Le journal La Relève rapportait qu’une trentaine d’entreprises du parc industriel, intentaient une poursuite de plus de 60 M$ contre la Ville.

Auteure : Katina Diep