Sylvie Parent propose de réduire son salaire de 36 000 $ et de hausser celui des conseillers

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent propose de réduire son salaire de 36 000 $ et propose à tous les élus de la ville une révision de la structure de rémunération.

Ainsi, Mme Parent gagnerait, si la réduction est faite, un total de près de 190 000 $ au lieu de 225 446 $ comme c’est le cas actuellement, avec les revenus versés des activités supramunicipales.

La seule portion du salaire qui serait coupé est celle qui vient du local.

Sa recommandation découle du dépôt, lundi, du rapport d’analyse de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP) sur la rémunération des élus, fait par le professeur Rémy Trudel.

Le rapport laisse voir par contre que les conseillers sont moins bien payés que leurs homologues des villes comparables en raison de la particularité de gestion de l’Agglomération.

La mairesse veut aussi revoir ls rémunération des conseillers

Sylvie Parent fait donc deux propositions aux conseillers et conseillères pour notamment revoir à la hausse leur rémunération.

D’une part elle pourrait être financée à même la diminution du revenu de Mme Parent, mais aussi en abolissant la rémunération additionnelle versée aux membres des commissions locales.

Ce serait de 9 630 $ pour chacun des 15 conseillers et de 4 815 $ pour les deux conseillers d’arrondissement à Greenfield Park.

L’autre proposition porte sur la hausse financée par la baisse du salaire de la mairesse et l’abolition de la rémunération additionnelle versée aux membres des commissions locales.

À cela s’ajoute l’abolition de la prime additionnelle aux maires suppléants.

Cette solution représenterait un gain additionnel de 11 600 $ pour chacun des 15 conseillers et de 5 805 $ pour les conseillers d’arrondissement.

Des conditions relatives aux propositions

Ces ajustements doivent cependant se faire à coût nul, dans les limites du budget adopté en décembre dernier.

Les propositions seront présentées au conseil de février.

Celui-ci se prononcera sur ce projet de règlement et cette action doit être rétroactives au 1er janvier 2020.