L’épuisement serait palpable à la centrale 911 à Longueuil

Le syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) qui représente les travailleurs de la centrale 911 à Longueuil est inquiet pour la santé des employés.

Le SCFP dit qu’il y a pénurie de personnel et que cette situation entraîne une surcharge des forces en place et que le recrutement fait défaut et se montre incapable d’embaucher.

Une cinquantaine de travailleuses et de travailleurs sont à la centrale pour couvrir les cinq villes de l’agglomération.

Le syndicat insiste pour trouver des solutions en collaboration avec l’employeur pour éviter des problèmes et pour rendre le climat de travail plus sain.

Des employés craignent même de succomber à une détresse psychologique.

Le SCFP indique que les relations de travail sont plutôt difficiles et que le personnel doit faire avec des équipements désuets et un manque de formation.

Des discussions ont récemment eu lieu avec l’équipe du chef de police Fady Dagher pour amorcer un changement profitable pour les deux parties.

Auteur : Henri-Paul Raymond