Le bloquiste Stéphane Bergeron soulagé par la fermeture du chemin Roxham

Le député de Montarville Stéphane Bergeron a réagi avec soulagement à la décision du gouvernement fédéral d’interdire les migrants irréguliers qui entrent au pays par voie terrestre, notamment par le chemin Roxham.

Instaurée pour limiter la propagation du coronavirus, cette mesure est toutefois temporaire.

Le Bloc Québécois espère qu’après la crise, Ottawa fermera définitivement le chemin Roxham et suspendra l’Entente entre tiers pays sûrs.

Cette entente désigne le Canada et les États-Unis comme des pays sûrs pour les demandeurs d’asile.

Elle contraint toutefois les immigrants à présenter leur demande dans le premier des deux pays qu’ils traversent.

En empruntant le chemin Roxham, situé en Montérégie, les migrants peuvent cependant contourner l’accord et demander l’asile au Canada, même s’ils ont initialement passé par les États-Unis.

Traverser le chemin Roxham est illégal selon la loi canadienne.

Auteure: Magalie Masson