La Rive-Sud vit aussi une grave pénurie de logements abordables

Le Comité logement Rive-Sud se prépare à tenir des manifestations pour revendiquer l’accès à des logements décents, accessibles et abordables pour plusieurs familles de l’agglomération de Longueuil et de la Rive-Sud.

Le taux d’inoccupation dans le Vieux-Longueuil est de 1 ½ % et il est de moins de 2 % dans les autres localités.

C’est préoccupant pour le Comité logement et son directeur général, Marco Monzon.

Selon lui, les gens les plus vulnérables et les familles nombreuses sont directement pénalisées parce que le taux de logements de trois chambres se situe à moins de 1 % .

Il accuse, d’une certaine façon le gouvernement d’avoir négligé les incitatifs pour la construction d’unités.

La crise est telle que M. Monzon craint que des familles se retrouvent à la rue ou doivent endurer des logements insalubres ou des situations difficiles avec des propriétaires.

D’ailleurs, la manifestation prévue prochainement vise à mettre de la pression positive sur le gouvernement.

Auteur: Henri-Paul Raymond