La maison Virevolte tire la sonnette d’alarme sur la crise du logement à Longueuil

La maison Virevolte interpelle la ville de Longueuil sur la crise du logement, qui touche de nombreuses familles.

À l’arrivée du 1er juillet, « fête nationale du déménagement », beaucoup de familles risquent de se retrouver sans logement, avec la crainte de finir dans la rue.

Guy Lévesque acteur de l’organisme la Maison Virevolte alerte sur la situation.

Pour ces familles, il s’agit d’un véritable combat pour trouver un autre logement.

Elles rencontrent plusieurs problèmes : des habitations trop chères, insalubres ou encore des critères de sélections très pointus.

La pénurie de logements fait mal, la Virevolte souhaite que la ville de Longueuil s’active dans la création de logements sociaux.

M. Lévesque affirme que dans des secteurs de la ville, il existe des terrains inoccupés qui pourraient être aux profits des familles. 

Guy Lévesque mentionne que dans le district Coteau Rouge, il y a pour l’instant trois bâtiments et un terrain disponible.

Auteure : Mélissa Aubert