Un conseiller de Saint-Lambert doute du projet de Centre de tri pour l’agglomération

Un conseiller municipal de la ville de Saint-Lambert et consultant en développement durable, Loïc Blancquaert, croit difficilement au projet de Centre de tri régional mis de l’avant par l’agglomération de Longueuil.

D’abord, M. Blancquaert trouve que la facture estimée est très élevée et il croit que la crise du recyclage ne sera pas nécessairement réglée par cette solution.

On sait que les élus de l’agglomération de Longueuil veulent créer une société d’économie mixte pour l’étude d’un centre de tri au service aussi de la Couronne-Sud avec l’aval de cinq MRC voisines.

Le conseiller lambertois rappelle que les matériaux (comme le verre) qui sortent d’un centre de tri sont souvent de piètre qualité et ne peuvent faire l’objet d’une nouvelle vie.

De plus, dit-il, le climat québécois peut jouer de vilains tours et Québec devrait annoncer prochainement son règlement pour les consignes.

Loïc Blancquaert croit que le tri à la source serait la meilleure solution.

Auteur: Henri-Paul Raymond