Manifestation à Longueuil : une technologue milite pour toucher une prime

Une technologue de l’Hôpital Pierre-Boucher à Longueuil s’est ralliée au mouvement de protestations du personnel en soins mercredi car elle voit une injustice dans l’attribution des primes salariales.

Audrey Perreault dit mériter ce boni de 8%, promis par le gouvernement durant la crise sanitaire actuelle causée par la COVID-19.

Comme elle effectue les radiographies qui servent à poser un diagnostic, elle se place relativement près des patients possiblement infectés.

Selon elle, d’autres employés qui exercent la profession dans d’autres établissements, ont déjà touché une prime salariale.

Les manifestations qui se sont déroulées dans plusieurs régions du Québec, visent à faire lever l’arrêté ministériel du ministère de la Santé, surtout pour avoir droit à des vacances.

La Fédération interprofessionnelle en soins (FIQ) de la Montérégie-Est, regroupée avec d’autres syndicats, a manifesté devant un centre d’hébergement et devant l’Hôpital Pierre-Boucher situés sur le boulevard Jacques-Cartier à Longueuil.

Les militants ont lancé un cri d’alarme, pour dénoncer les conditions de travail ardues.

Depuis les évènements, le premier ministre François Legault a confirmé qu’une entente a été conclue avec l’APTS lors d’un point de presse le 29 mai. La FQ a rejeté l’offre proposée.

Également, le FM 103,3 n’a pu rejoindre le porte-parole des établissements de santé du secteur, pour obtenir des commentaires.

Auteure: Katina Diep