Négociation APTS

Le personnel du CISSS de la Montérégie-Ouest exige la négociation

L’Alliance du personnel professionnel et technique (APTS) du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO) exige au gouvernement du Québec une négociation, des travaux soutenus et un retour sur les demandes qui ont été formulées.

L’équipe de l’APTS s’est déguisée et a livré, le 30 octobre, des cacahouètes et des bonbons à la direction du CISSSMO pour représenter les offres ridicules, selon l’APTS, du gouvernement aux professionnels.

L’Alliance affirme que le gouvernement a offert des augmentations salariales de 5% sur 3 ans, ce qui est inférieur au rattrapage salarial exigé par l’alliance APTS-FIQ (Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec).

Pour l’APTS, cette offre ne reconnait pas l’apport des 3100 techniciens et professionnels et n’attire pas une relève nécessaire.

Les pourparlers entre le gouvernement du Québec et l’APTS du CISSSMO ont cours depuis un an.

Auteure: Magalie Masson