L’APTS veut que le ministre Carmant intervienne sur l’exode de personnes de centres jeunesse

L’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (APTS) demande au ministre Lionel Carmant d’agir pour freiner l’exode du personnel qui touche les centres jeunesse du Québec.

Les centres vivent en ce moment une crise et l’APTS croit que si le ministre tarde à bouger pour enrayer l’hémorragie, les intervenant·e·s vont prendre les moyens nécessaires pour attirer l’attention sur une situation devenue intenable.

L’APTS soutient que la situation doit changer avec les conditions difficiles dans lesquelles travaillent ces gens qui commencent à quitter massivement leur emploi.

Ils sont au bout du rouleau et ont perdu tout espoir de voir leur situation s’améliorer à court et moyen terme.

L’Alliance indique que l’exode découle de la fusion des listes d’ancienneté entraînée par la création des nouvelles unités d’accréditation dans les CISSS tel que qu’en Montérégie-est.

La conséquence fait que des intervenants d’expérience quittent les centres jeunesse pour d’autres postes dans le réseau, en plus de vivre une surcharge de travail.

En Montérégie, plus d’une trentaine d’intervenants ont déjà postulé à l’extérieur du centre jeunesse.

 Auteur : Henri-Paul Raymond