Gestion des heures supplémentaires : le SPAL peut faire mieux

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil n’hésite pas à mettre la main à la pâte lorsqu’il s’agit de faire du temps supplémentaire.

Dans le récent rapport de la Vérificatrice générale de la Ville, on comptabilise un total de plus de 137 000 heures supplémentaires effectuées par les policiers, enquêteurs et cols blancs pour l’année 2017.

Le SPAL a déboursé environ 6,5 millions de dollars en temps supplémentaire, ce qui correspond à près de 11 % de sa masse salariale.

La Vérificatrice générale de Longueuil, Guylaine Séguin, estime cependant qu’il y a encore place à l’amélioration. Elle recommande la mise en place d’outils qui permettraient de mieux contrôler la gestion des dépenses de temps supplémentaire.

À noter qu’une nouvelle convention collective a été signée par la Ville et la Fraternité des policiers et policières de Longueuil en octobre 2017. Elle est en vigueur jusqu’en décembre 2022. Certaines règles qu’elle contient ont été modifiées et auront un impact sur la dépense en heures supplémentaires, par exemple les effectifs minimums requis pour couvrir le territoire et les ratios de vacances des policiers.

Auteure: Laurence Dami-Houle