Distractions au volant: un fléau sur les routes

Les policiers font des distractions au volant l’une de leur priorité en raison du bon nombre d’accidents et de décès causés par un manque d’attention.

Sur la route, les distractions sont nombreuses, passant du cellulaire, de la radio, du GPS à des activités comme se maquiller ou se nourrir.

Une importante campagne de sensibilisation liée aux dangers des distractions est effectuée par différents corps policiers du 20 au 26 septembre.

Le Sergent Jean-Luc Tremblay de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent mentionne que ce fléau a pris de l’ampleur dans les dernières années.

Le Sergent Tremblay rappelle que le cellulaire, qui est la principale cause de distraction, est interdit en tout temps dans les mains des conducteurs.

Les automobilistes manipulant un cellulaire ou autre appareil électronique portatif s’exposent à des sanctions importantes, soit des amendes entre 300$ et 600$, de même que la perte de 5 points d’inaptitude.

En cas de récidive à l’intérieur de 2 ans, les amendes se voient doublées et le permis de conduire peut également être suspendu.

Auteure: Maryanne Dupuis