Coup de pouce supplémentaire à des services en santé mentale

Une contribution financière de l’Association des auxiliaires bénévoles de l’Hôpital Charles-Le Moyne va venir en aide à des personnes qui utilisent les services de santé mentale de l’Hôpital.

L’Association vient de mettre sur pied un programme de dépannage incluant une contribution de 5 000 $ par année.

Le dépannage vise surtout à permettre aux personnes et aux patients souffrant de problèmes de santé mentale d’affronter temporairement une précarité financière, notamment lorsqu’ils obtiennent leur congé de l’établissement.

Comme le dit la présidente l’Association des auxiliaires bénévoles de l’Hôpital Charles-Le Moyne, c’est un pas de plus pour le bien-être des patients.

Ces patients sont souvent isolés, alors le fonds d’urgence leur permettra de payer des frais de déménagement ou d’hébergement, ou encore des aliments ou des médicaments, a dit le président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Centre, Richard Deschamps.

Il ajoute que cette aide peut faire la différence entre une certaine stabilité et une situation d’itinérance.

Ce service s’ajoute en soutien à l’ensemble du continuum de soins et services en santé mentale.

Auteur : Henri-Paul Raymond