Catherine Fournier inquiète de l’ampleur du mouvement anti-vaccin

La députée Catherine Fournier veut que Québec implante une campagne de vulgarisation scientifique indépendante du gouvernement pour contrer le mouvement anti-vaccin.

L’élue de la circonscription Marie-Victorin a fait connaître son inquiétude lors de la période de question du 3 décembre à l’Assemblée nationale.

Elle s’est appuyée sur les données des sondages Ipsos-Radio-Canada des derniers jours et sur celui de CROP réalisé cet été.

37 % des Canadiens sont incertains ou refuseraient de se faire vacciner. Cette proportion atteint 25 % au Québec.

Mme Fournier craint que ces données continuent de grimper, nourries par la mouvance conspirationniste.

Elle ne souhaite pas que Québec ait à imposer le vaccin obligatoire pour enrayer la COVID-19.

Le ministre de la Santé et député de La Prairie, Christian Dubé, a tenu à dire que les Québécois avaient confiance dans le processus de vaccination.

Il se base sur le succès de la campagne de vaccination contre l’Influenza.

Christian Dubé indique que le gouvernement va déposer au cours des prochains jours le plan de vaccination pour la COVID-19. Ce dernier va détailler quelle tranche de la population va être desservie en premier.

Journaliste: Simon Deschamps