Catherine Fournier conteste l’importance des évaluations en cette période de crise

La députée indépendante de Marie-Victorin Catherine Fournier demande au gouvernement provincial de rendre facultatif les évaluations de fin d’année.

La situation actuelle liée à la pandémie a forcé tout le réseau d’enseignement à s’adapter rapidement.

Les enseignants, comme les parents et les élèves, ont dû développer une nouvelle routine d’enseignement à la maison.

Selon des témoignages reçus par Mme Fournier, certains parents doivent maintenant remplir des carnets d’évaluation des apprentissages de leur enfant.

Selon Catherine Fournier, ces mesures mettent de la pression supplémentaire sur les épaules des parents.

Plusieurs sont déjà pris par le travail et les tâches quotidiennes, sans avoir à s’improviser enseignant; et quel parent ne souhaite pas voir son enfant réussir, ajoute Mme Fournier.

Il est déplorable de leur demander en plus d’évaluer leur enfant, conclut-elle.

Il serait donc préférable, compte tenu des circonstances entourant la pandémie, d’abolir les évaluations de fin d’année.

Auteur: François Bertrand-Potvin