Le Bloc québécois veut faire taxer les grands du web

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, en compagnie de son candidat dans Longueuil-Saint-Hubert, Denis Trudel, veut que le Canada impose une taxe de 3% aux géants du web .

C’est devant les studios MELS dans l’arrondissement Saint-Hubert samedi que les bloquistes ont mentionné que les Amazon, Apple, Facebook et Google de ce monde sont responsables de ce qu’ils appellent un manque à gagner pour les créateurs de contenus canadiens.

Yves-François Blanchet dénonce ouvertement les pertes de revenu publicitaire et la baisse de l’achalandage pour les médias d’ici en raison de la présence des grands du web qui s’alimentent au Québec sans rien retourner.

Selon lui, le 3% de taxe perçu, comme il se fait en France, pourrait être mis dans un fonds destiné au soutien à la création culturelle et médiatique.

Ce serait environ 600 M$ qui seraient ainsi récupérés, par le pays dont un peu plus du tiers reviendrait au Québec pour notamment être redistribué aux médias d’information ainsi qu’aux projets culturels et francophones.

Le Bloc aimerait aussi voir disparaître le crédit d’impôt offert à ceux qui achètent de la publicité sur Facebook.

Le chef mentionne que ce crédit devrait s’appliquer exclusivement aux annonceurs qui achètent des espaces auprès des médias canadiens.

Auteur : Henri-Paul Raymond