DASH-L s’explique sur le bruit des avions

La direction de Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) sent le besoin de remettre les pendules à l’heure avec les activités de l’aéroport.

Elle le fait après la montée aux barricades des citoyens face à l’arrivée de nouveaux avions Boeing 737-200, chez Chrono.

DASH-L tient à rappeler que, depuis l’ouverture de l’aéroport en 1927, les aéronefs sont autorisés à utiliser les pistes 365 jours par année.

L’an dernier, 152 566 mouvements de jour ont été enregistrés et près de 3 000 (2 892) de nuit, dont certains effectués par des Boeing 737.

DASH-L dit aussi que les piste peuvent aussi accueillir désormais des Airbus A220 et A320, et d’autres appareils.

Cependant, les mesures d’atténuation du bruit, sont respectées, tels que concluent lors de l’homologation de l’entente à l’amiable de 2015 avec le Comité anti-pollution des avions Longueuil (CAPA-L).

Aussi, les autorités incitent les pilotes à décoller en direction des champs, si les vents le permettent, mais parfois elles ne le permettent pas pour leur sécurité, ce qui peut causer un peu plus de bruit.

Auteur: Henri-Paul Raymond