Des candidats aux élections se font questionner sur la crise des médias régionaux

Les difficultés que traversent les médias écrits et électroniques et la forte concurrence des géants du web se sont invitées dans la campagne électorale.

Les Libéraux se font reprocher de ne pas avoir affiché dans les médias locaux et les Conservateurs de refuser d’adopter des mesures fiscales aux hebdos régionaux.

Le candidat conservateur, Patrick Clune, soutient qu’il faut appuyer les médias régionaux mais aussi revoir le soutien régional avec une politique.

Le candidat du Parti vert, Pierre Nantel, a reproché aux Libéraux d’avoir tardé à accorder des crédits d’impôt et de décider de taxer les grands du web.

Le Bloquiste Xavier Barsalou-Duval accuse les Libéraux d’avoir fermé les yeux sur la possibilité de taxer les Facebook ou Google, selon lui, il y va de la survie de médias.

Matthew Dubé du NPD estime qu’il faut que le fédéral appuie les journaux locaux, impose la taxe de vente aux grands du web et supporte les contenus francophones.

Le Libéral Réjean Hébert rappelle que son parti a décidé de préserver l’industrie culturelle, d’y investir 4 G$ en plus de vouloir imposer 3 % en taxes aux géants du Web et fait la promotion des affichages et diffusion dans les médias locaux.

La candidate du Parti populaire du Canada, Julie Lavallée pense qu’il est illogique de financer des médias à gauche et à droite, il faut réévaluer les enjeux de mutation vers le numérique et bien sût taxer les géants web.

Auteur : Henri-Paul Raymond