Pratt & Whitney

D’autres coupures de postes prévues chez Pratt & Whitney 

Pour une deuxième fois depuis les derniers mois, des employés perdent leur emploi à Pratt et Whitney Canada.  

Environ 250 postes dans les usines québécoises du constructeur de moteurs vont être coupés.

Le ralentissement dans l’industrie de l’aviation en raison de la COVID-19, réduit le carnet de commande.

Selon la Presse canadienne, le domaine de l’aviation commercial risque de mettre plusieurs années à se remettre du ralentissement mondial causé par la pandémie.

P&W affirme vouloir limiter les dégâts chez les employés et met en place une stratégie de programmes de départs volontaires.

Déjà au printemps l’entreprise dont le siège social est à Longueuil  s’était vu contrainte de réduire ses effectifs et de laisser partir des travailleurs via des départs à la retraite de façon anticipée.

Les types de postes touchés par cette nouvelle compression de personnel sont pour le moment inconnus.

La députée indépendante de Marie-Victorin, Catherine Fournier interpelle le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon pour qu’il dépose rapidement un plan d’aide à l’industrie aéronautique.

Auteur : Simon Deschamps