Querelle entre le Syndicat Canadien de la Fonction Publique et le Club Optimiste Laflèche

Le Syndicat Canadien de la Fonction publique s’est posté devant les portes de la SAAQ Saint-Hubert jeudi avant-midi pour protester contre le congédiement d’employés.

Le SCFP a distribué jeudi des dépliants qui accusent les mandataires de la SAAQ de Saint-Hubert, le Club optimiste Laflèche, d’avoir mis à pied cinq employés. 

Le nombre d’employé congédié est sujet à débat puisque l’avocat de l’organisme, Yannick Morin, affirme qu’il s’agit seulement de trois personnes. 

Le syndicat soulève un doute quant au manque de rentabilité causé par une baisse d’achalandage. Il dit n’avoir reçu aucun chiffre à l’appui, malgré des demandes d’accès à l’information. 

Le syndicat a également affirmé que les congédiements provoquent une attente bien plus longue qu’à l’habitude, ce que dément Le Club Optimiste Laflèche. 

Le conseiller syndical Sylvain Calouette soutient que le SCFP avait proposé des solutions autres que les mises à pieds. 

M.  Morin contredit cette affirmation, et soutient que les mise à pieds sont les suggestions du syndicat. 

Une règlement de situation aura potentiellement lieu le 11 juin. Les 45 griefs que le syndicat a déposé depuis début janvier seront entendu par un arbitre.

auteur : Emilie Tremblay