Milieux humides à Longueuil : La ville veut faire respecter une entente datant de 2005

La ville de Longueuil veut des changements à la loi sur les milieux humides.

Depuis son entrée en vigueur en mars dernier, la loi empêche les villes de détruire des milieux humides en offrant d’autres terrains similaires en compensation.

La nouvelle compensation doit se faire en argent comptant, au prix fort, et doit être versée dans le nouveau Fonds de protection de l’environnement et du domaine hydrique.

Longueuil affirme vouloir des modifications de cette réglementation dont une plus grande équité fiscale et des améliorations quant aux exemptions prévues.

La ville soulève également l’importance de maintenir une entente avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques datant de 2005.

La méthode développée par Longueuil consistait à compenser l’atteinte à un milieu humide ou hydrique par l’inclusion d’un autre terrain dans une banque de conservation.

Auteure: Emilie Tremblay