La mairesse de Longueuil en mode optimisme

La mairesse de Longueuil traverse ses 100 premiers jours en poste avec un sentiment de fierté et de satisfaction, surtout pour les citoyens de Longueuil et pour l’économie de sa ville.

Il est vrai, soutient Sylvie Parent, que des annonces comme la venue de Molson et le budget avec gel de taxes, découlent d’un plus long processus que les 100 jours, mais elle rappelle qu’elle était élue lors des travaux qui ont mené à ces résultats.

Mme Parent ajoute que, sous sa direction, la paix revient dans l’agglomération, la table des maires a été reconstituée et le dialogue est somme toute harmonieux pour trouver une entente commune.

La mairesse de Longueuil est assise au Caucus des grandes villes canadiennes au sein de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et vice-présidente de la Table des préfets de la Montérégie.

Bien sûr, elle veut travailler à améliorer le climat à l’hôtel de ville et résoudre le cas de la présidence.

Auteur : Henri-Paul Raymond