Les lockouté de Longueuil Kia se réjouissent du règlement

Les neuf employés de Longueuil Kia se réjouissent de reprendre progressivement le travail à compter du 19 mars.

Selon le porte-parole de la section 4511 d’Unifor, ils sont heureux de la tournure des négociations qui ont conduit à un gain sur toute la ligne.

Le principal litige portait sur le salarial.

L’employeur voulait imposer un gel de salaire, mais en bout de compte les ex-lockouté vont recevoir une légère augmentation.

De plus, dit M. Bélanger, l’employeur s’est engagé à contribuer aux REÉR collectif des travailleurs.

Le contrat devant être signé est d’une durée de trois ans et le dénouement s’est fait hors conciliation.

Selon Félix Bélanger ce serait dû à la pression exercée par diverses instances et mouvements qui ont incité un retour à la table de négociation.

Auteur : Henri-Paul Raymond