Les infirmières s’épuisent en temps supplémentaires, selon le PQ

Trois députés péquistes de la Montérégie reprochent au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, d’avoir laissé le temps supplémentaire dans les hôpitaux devenir la norme, sans rien faire.

Diane Lamarre, dans Taillon et Stéphane Bergeron, dans Verchères, ont notamment talonné le ministre, jeudi, en chambre.

Ils ont décrié une situation qu’ils jugent intolérable pour le nombre d’heures supplémentaire faites par les infirmières du CISSS de la Montérégie-Est et de l’hôpital Pierre-Boucher.

La députée de Taillon, Diane Lamarre craint pour la santé des patients et des infirmières.

Stéphane Bergeron que ce surplus d’heures obligatoire est insensé et dépasse toute logique humaine.

Pour sa part, le ministre Barrette affirme avoir mis en œuvre un mécanisme qui vise à réduire ces horaires contraignants.

Henri-Paul Raymond