Fatima Houda-Pépin ne pourra porter sa cause en appel

La demande de Fatima Houda-Pépin de porter sa condamnation pour diffamation en appel a été refusée, mercredi matin.

La Cour d’appel a jugé qu’elle n’avait pas à intervenir dans cette condamnation, comme Mme Houda-Pépin « ne pointe aucune erreur manifeste et déterminante » de la juge Chantal Sirois.

Marie Saint-Pierre, juge à la Cour d’appel, a aussi mentionné que l’appel ne présentait « aucune chance raisonnable de succès ».

L’ex-députée a été condamnée à verser 24 000$ au maire de Brossard, Paul Leduc, après avoir tenu des propos diffamatoires à son égard.

Lors de la campagne électorale de 2014, Fatima Houda-Pépin a écrit dans une lettre ouverte que le maire de Brossard offrait une élection clé en main à Gaétan Barrette, son adversaire de l’époque.

L’avocat de Mme Houda-Pépin, Julius Grey, plaidait que ces propos étaient légitimes dans un contexte politique.

Fatima Houda-Pépin devra donc s’en tenir à la décision de la juge Chantal Sirois rendue le 31 mai dernier.

 Auteur : Laurence Chartrand