La cour d’une école primaire jugée en piètre état

La cour d’une école primaire jugée en piètre état

Une mère de famille de Brossard, Catherine Vézina, déplore l’état lamentable de la cour d’école Marie-Victorin, où va son enfant.

Elle s’est adressée aux élus municipaux pour dénoncer cette situation et exposer les divers problèmes constatés dans la cour.

Au nom de plusieurs parents du même quartier, Mme Vézina demande que quelque chose soit fait pour rendre les lieux plus sécuritaires.

La mairesse Doreen Assaad a rappelé que la Ville est responsable des terrains et installations qui lui appartiennent.

Comme ce n’est pas le cas pour cet établissement scolaire, les décisions proviendraient de la commission scolaire Marie-Victorin (CSMV) et non de la Ville.

Auteure : Katina Diep