Contraventions à Longueuil : l’opposition parle de négligence du camp de la mairesse

Le chef de l’opposition à la ville de Longueuil, Xavier Léger, trouve inconcevable que le Comité exécutif (CE) ait uniformisé le coût des billets de stationnement à tous les arrondissements  à la hausse.

On sait que ces amendes pour stationnement illégal ont été haussées de 62 $ à 169 $ depuis mai, notamment dans le Vieux-Longueuil.

Il n`y avait aucune règlementation spécifique dans ce dernier arrondissement.

Léger dénonce aussi le vice-président du CE, Éric Beaulieu, qui a dit à la séance du conseil du 28 août que les amendes étaient les mêmes dans toutes les municipalités du Québec.

Dans les faits, les villes peuvent légiférer autrement et ne sont aucunement obligées de suivre le tarif émis par le Code de la sécurité routière (CSR), selon le ministre des Transports André Fortin.

Pour l’oppostion c’est de la pure improvisation, les fonctionnaires de la Ville, selon M. Léger, devaient savoir que la tarification pouvait être harmonisée sans être systématiquement augmentée.

Il veut savoir qui a émis la directive de hausser l’amende à 169 $.

La mairesse, Sylvie Parent, a mandaté aujourd’hui la direction générale pour rédiger un règlement harmonisant la tarification sur tout le territoire.

Auteur: Henri-Paul Raymond