Le conseiller Jacques E. Poitras veut que Longueuil bannisse plus de plastique

Le conseiller Jacques E. Poitras trouve que la ville de Longueuil ne fait pas assez pour réduire l’utilisation du plastique à usage unique sur son territoire.

Le fait d’interdire les sacs en plastique depuis le 20 mars est, selon lui, une bonne mesure, mais elle est trop timide.

M. Poitras croit qu’une ville comme Longueuil doit faire davantage et songer sérieusement à bannir du territoire d’autres objets comme les pailles de plastique.

Il ajoute que chaque ville peut et doit faire quelque chose pour réduire l’utilisation du plastique à usage unique.

Auteur: Henri-Paul Raymond