Un an plus tard, la mairesse de Longueuil dit avoir fait de grands pas

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, souligne sa première année en poste en parlant des hauts et des bas qu’elle et son équipe d’élus ont vécu.

D’entrée de jeu, elle cache peu le fait que l’année a été difficile sur le plan gestion des affaires municipales, en grande partie avec en face d’elle une opposition forte.

Même si elle parle de concessions, Mme Parent affirme avoir pu faire avancer des dossiers comme le nouveau centre-ville et le développement du pôle Roland-Therrien.

Elle aborde aussi le dossier de Molson-Coors qui a choisi de s’établir à Longueuil et des enjeux de mobilité avec les projets d’un éventuel viaduc La Fayette, le prolongement de la ligne jaune du métro et les congestions sur la route 116.

Sylvie Parent est fière aussi que le conseil ait créé un Bureau des inspection contractuelles, ait poursuivi dans la volonté d’avoir un complexe culturel et mis les premiers jalons d’un complexe aquatique.

En début de sa seconde année, Sylvie Parent parle de collaboration, du moins l’espère-t-elle, avec l’opposition.

 

Auteur: Henri-Paul Raymond