Saint-Bruno-de-Montarville refuse l’intimidation et la violence sur son territoire

Les élus de Saint-Bruno-de-Montarville se prononcent sur un projet de résolution sur la prévention contre l’intimidation, le harcèlement et la violence.

Le projet a été présenté par la conseillère Thérèse Dion et présenté aux membres du conseil.

Mme Dion fait référence à la tragédie qui a secoué la famille de Simon Dufour qui s’est enlevé la vie après avoir longuement été victime d’intimidation.

Ainsi, Saint-Bruno veut souligner le travail de ceux qui développent des initiatives pour soutenir les victimes et pour prévenir tous types d’intimidation, de harcèlement et de violence.

Mme Dion invite aussi les citoyens à agir et à dénoncer tout acte répréhensible.

Saint-Bruno devient, par ce projet de règlement, une municipalité alliée contre la violence et elle participera aux 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes en novembre et en décembre.

Puis, la Ville proclame le 23 novembre journée de sensibilisation contre l’intimidation.

Auteur : Henri-Paul Raymond