Une employée d’un camp de jour de Saint-Constant testée positive à la COVID-19

Une employée du camp de jour de Saint-Constant est mise en quarantaine après avoir testé positive au virus de la COVID-19.

La Ville a eu la confirmation de la Direction de la santé publique le samedi 18 juillet.

Ils ont aussitôt avisé la collègue de travail et les familles des huit enfants qui fréquentent le camp.

Selon la Ville de Saint-Constant, la monitrice en question était déjà en quarantaine préventive depuis le 10 juillet après avoir appris qu’un membre de son entourage avait été testé positif.

Elle a aussi passé un premier test, le 10 juillet dont le résultat a été négatif, toutefois, peu après elle a développé des symptômes similaires à ceux d’une grippe.

La jeune femme a alors passé un second test qui lui s’est avéré positif au virus.

La DSP a jugé que le bon fonctionnement du camp de jour de la Ville a su limiter le risque de propagation du virus et elle tient à rassurer les employés et les parents des enfants du camp de jour que les risques de contagion sont considérés comme faibles.

Auteur: Henri-Paul Raymond