Un résident de Longueuil obtient enfin une place en chirurgie

Bonne nouvelle pour Michel Paul, il devait subir une opération en mars dernier, tout juste avant l’appel au confinement ordonné par le premier ministre François Legault, pour tout le Québec.

Cette opération consiste à retirer une hernie, mais n’était pas considérée urgente.

Le résident de Longueuil a finalement été contacté mercredi (20 mai), par une infirmière de l’Hôpital Jean-Talon à Montréal, pour lui offrir une place le lendemain (21 mai).

Cet établissement est situé en « zone froide », c’est-à-dire qu’il n’accueille aucun cas de COVID-19.

M. Paul se dit soulagé, lui qui ne savait pas combien de temps il allait devoir attendre avant son opération.

D’après les consignes qui lui ont été communiquées, il sera testé pour le virus, même s’il ne présente aucun symptôme.

Au début de la crise sanitaire causée par le coronavirus voilà maintenant deux mois, les opérations jugées « non-urgentes », ont été mises en pause.

La ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann, a annoncé la reprise graduelle des chirurgies dans les établissements de santé au Québec, lors du point de presse tenu lundi dernier, à la Journée nationale des Patriotes.

Auteure: Katina Diep